Programme

Image
Texte

Les Plénières thématiques

Les cinq grands enjeux de la future stratégie feront l’objet de cinq plénières thématiques qui viseront à partager les éléments du bilan évaluatif de la SCGAMP 2012-2020 et à échanger avec les participants sur le niveau d’ambition souhaitée et les résultats à atteindre pour le réseau d’AMP. Chaque plénière accueillera un panel d’intervenants composé de représentants des six collèges (Gestionnaires d’AMP, Etat, Collectivités territoriales, acteurs socioprofessionnels, scientifiques, ONG).

Plénière thématique N°1 : Un réseau complet et cohérent

picto enjeu 1Dans son rapport d'évaluation sur la biodiversité et les services écosystémiques (2019), l’IPBES constate que les deux tiers des océans subissent des impacts cumulatifs croissants, en particulier la surexploitation des ressources naturelles, la dégradation des habitats, les pollutions, dont les effets sont exacerbés par le changement climatique. Face à ces pressions globales, la mise en œuvre de réseaux d’aires marines protégées constitue une des réponses les plus adéquates pour enrayer l’érosion de la diversité biologique. Toutefois, pour être effectifs, ces réseaux doivent être cohérents, c’est à dire suffisamment étendus et bien connectés, représenter les exemples de l’ensemble de la biodiversité marine et des habitats et ce en proportion suffisante, garantir le maintien des processus écologiques et répondre efficacement à l’ensemble de leurs finalités. Les différents statuts d’AMP doivent également être bien articulés et comprendre des protections renforcées, essentielles pour assurer la viabilité d’espèces particulièrement menacées et préserver les ressources halieutiques.

Plénière thématique N°2 : Un réseau de qualité grâce à une gestion efficace et efficiente

picto enjeu 2Si le réseau d’AMP doit être complet et cohérent, il doit également être géré de manière efficace et efficiente. L’amélioration de la qualité de la gestion est visée par l'objectif 11 d'Aichi de la CDB qui engage les Etats Parties à se doter de « réseaux gérés efficacement et équitablement ». Les modalités d’une gestion de qualité pour le réseau d’AMP devront ainsi être ambitionnées dans la future stratégie du point de vue de la robustesse de la planification de la gestion, la qualité de la gouvernance, l’efficacité des mesures, l’adéquation des ressources humaines et financières aux enjeux de gestion et des dispositifs d’évaluation déployés aux différentes échelles.

Plénière thématique N°3 : Un réseau contribuant à des usages durables

picto enjeu 3Le réseau des aires marines protégées s’étend progressivement et intègre une part importante des eaux françaises. Les AMP deviennent des espaces privilégiés pour accompagner la gestion des usages et leur évolution vers des pratiques durables. La protection de la biodiversité et des services rendus par les écosystèmes bénéficie aux usages qui en dépendent (pêche, aquaculture, usages récréatifs, ...). La gestion des usages dans les AMP doit être fondée sur une approche écosystémique et une recherche de compatibilité avec les objectifs de conservation. L’accueil des usages fixés mérite d’être dimensionné et optimisé, afin d’en réduire les impacts cumulés. Le partage des espaces maritimes au sein de l’AMP est important et la réflexion, sur chaque usage, doit être pensée en cohérence avec les mesures et politiques menées au-delà du périmètre de l’AMP, particulièrement pour les activités mobiles (pêche professionnelle et de loisir, plaisance, sports et loisirs…). Les pratiques vertueuses doivent également être accompagnées et valorisées par les AMP qui, pour certaines, doivent accompagner le développement durable des activités dans leurs finalités.

Plénière thématique N°4 : Un réseau intégré dans les politiques et les territoires

picto enjeu 4Suite au Grenelle de la mer, la France s'est engagée dans la construction d'une politique maritime intégrée de la mer et du littoral fondée sur une approche écosystémique et intersectorielle. La stratégie nationale pour la mer et le littoral (SNML) traduit cette orientation. Elle est déclinée dans le cadre des Documents Stratégiques de Façade (DSF) et des Documents Stratégiques de Bassin Maritime (DSBM), qui constituent des outils réglementaires fort d'intégration des AMP mais dont les rôles devront être concrétisés dans le cadre des futurs plans d’action et de suivi. Pour les collectivités du Pacifique, ces dispositifs ne s’appliquant pas, les AMP s’inscrivent dans les démarches de planification de l’espace maritime menées souvent dans un contexte régional avec des enjeux géopolitiques non négligeables. Le rôle attendu des AMP est alors important en matière de régulation, de gestion des activités et de suivi. L’intégration des AMP dans les politiques territoriales fait aussi appel à la cohérence terre-mer (66 % des AMP sont des sites mixtes terrestres et marins) et aux collectivités territoriales, dont le rôle en matière de biodiversité, de qualité de l’eau ou de climat, a largement été modifié depuis les récentes évolutions législatives. L’essentiel des politiques publiques est encore affecté soit au domaine terrestre, soit au domaine maritime, très peu à l’interface des deux, ce qui maintient un certain cloisonnement des actions. La question de la gouvernance de la cohérence terre-mer à instaurer reste clairement posée pour la décennie à venir. Enfin, l’intégration internationale et la coopération régionale seront également au cœur des enjeux d’intégration du réseau.

Plénière thématique N°5 : Un réseau mobilisateur et engageant

picto enjeu 5Les engagements internationaux et nationaux impliquent une nécessaire association de la société civile dans la gestion et la gouvernance des AMP. Les AMP peuvent contribuer à opérer des changements dans les pratiques et les comportements appelant à un paradigme fondé sur une prise de conscience de notre lien à la mer et à la nature. Cependant, la création d’une AMP peut s’accompagner d'un manque d’acceptation sociale, expliqué en partie par une incompréhension des bénéfices engendrés par la protection du milieu marin. La mobilisation et l’engagement des citoyens envers les aires marines protégées, qui doit refléter une plus grande appropriation des enjeux maritimes, est un incontournable. Cela fait appel à plusieurs thématiques comme l’Education à l’Environnement et au Développement Durable (EEDD), la sensibilisation des citoyens à l’importance et aux bénéfices de la protection de la biodiversité marine ou encore des formes de participation citoyenne plus directe à la gouvernance des aires protégées.

Les ateliers

Les ateliers constitueront le format privilégié pour la production collective de propositions concernant les contenus de la future stratégie. L’ensemble des propositions issues des ateliers fournira un premier cadre et la matière de départ pour l’écriture de la nouvelle stratégie qui sera lancée après le colloque sous l’égide du Ministère de la Transition Ecologique et Solidaire.

Le format des ateliers sera conçu pour 15 à 20 personnes et seront structurés en deux temps forts :

  • Les ateliers du 23 octobre viseront à produire une vision partagée sur les résultats à atteindre d’ici 2030 pour chacun des cinq enjeux stratégiques. Les conclusions seront présentées en plénière de restitution le 24 au matin.
  • Les ateliers du 24 octobre viseront à proposer des leviers d’action innovant servant le futur cadre opérationnel à mettre en œuvre pour les 5 enjeux.

Les Tables rondes

Deux tables rondes rythmeront le colloque :

  • Table ronde dédiée aux concept de pleine naturalité et de zones de protection forte : quelle application en mer ?
  • Table ronde dédiée aux Outre-Mer : quelle ambition pour 96% de l’espace maritime français ?

Le forum des solutions

Le forum sera structuré autour des contributions des participants autour de deux formats :

  • 30 cafés des connaissances
  • Un cycle de 20 conférences

Le forum a pour but d’informer et de partager avec l’ensemble des participants les retours d’expérience, les succès et les freins remontant du terrain sur les leviers et les opportunités dont la future stratégie devrait se saisir en priorité.

Un colloque pour tous :

  • Une exposition “Récifs coralliens, cœur de l’océan” du photographe sous-marin Alexis Rosenfeld.
  • Conférence-débat grand public “Plongée dans les profondeurs de la Méditerranée” autour de l’expédition “Gombessa - 5 Planète Méditerranée” présentée par Laurent Ballesta, plongeur-biologiste et réalisateur,  suivie d’une table ronde sur les canyons de Méditerranée …et la star régionale : le Gouf Capbreton  !