Stratégie nationale des aires marines protégées

Image
Crédit : FAJOU@AEROWORKS2017 - L’extension du Parc national de Guadeloupe, une des priorités de la stratégie nationale AMP 2007
Texte

La première stratégie nationale d’aires marines protégées a été lancée en 2007 et ne concernait que les eaux métropolitaines. Elle visait notamment un programme d’actions à court terme qui mettait l’accent sur l’extension du réseau Natura 2000 en mer, la conduite d’analyses stratégiques régionales, la création du Parc national des Calanques et l’extension en mer de ceux de Port-Cros et de Guadeloupe, le soutien aux actions du Conservatoire du littoral sur le domaine public maritime, et la création d’un réseau de 10 parcs naturels marins.

Crédit : L. Mignaux / Terra - Mieux prendre en compte le lien terre-mer. Ici, gravière de la Baie de somme

Les évolutions importantes intervenues en matière de politiques de protection du milieu marin sur le plan national et international (stratégie nationale pour la mer et les océans, lois Grenelle instaurant une politique maritime intégrée, la directive cadre stratégie pour le milieu marin etc…) et en raison de leur importance au regard de la stratégie nationale pour la biodiversité ont poussé la France, en 2011, à réviser, préciser et renforcer cette stratégie AMP ( Stratégie nationale pour la création et la gestion des aires marines protégées ).

Texte

L'objectif principal : la mise en œuvre d’un réseau complet d’AMP, cohérent et bien géré.
Cette stratégie 2011 précisait les actions opérationnelles notamment le renforcement des réserves naturelles ou zones de protection forte, une meilleure articulation des AMP entre elles, une plus grande prise en compte du lien terre-mer, le développement d’une culture et de méthodes d’évaluation des résultats…etc.

Cette stratégie 2011 identifiait également des zones géographiques prioritaires d’actions comme le développement d’AMP dans les Outre-mer. Elle a également permis de donner un statut en droit français aux aires marines protégées créées au niveau international : sites RAMSAR, aires marines protégées nées dans le cadre des conventions de mer régionales, sites UNESCO...etc

Texte

Plus de dix ans après la première, la France s’apprête à dévoiler sa stratégie pour la prochaine décennie.
Elle la présentera lors du congrès mondial de la nature organisé par L’Union Internationale pour la Conservation de la Nature, en 2020 à Marseille.

Image
Texte

Conformément aux engagements pris à la suite du Comité interministériel mer et en application du plan biodiversité (l’action n°38 du plan précise que la stratégie sera « co construite avec l’ensemble des acteurs, pour assurer leur gestion effective et promouvoir la vision française en matière d’aires marines protégées au niveau international ») et au nouveau cycle de stratégie nationale pour la biodiversité, le Ministère de la transition écologique et solidaire a en effet engagé la révision de la stratégie nationale des aires marines protégées 2012-2020.

L’enjeu de ce colloque consistera donc à lancer avec les acteurs concernés la rédaction de la prochaine stratégie nationale des aires marines protégées.